Be Sport and its partners use cookies or similar technologies. By clicking on « Accept all », you consent to the use of these technologies in order to optimize the user experience, improve the site, carry out audience measurements and statistical studies and measure the performance of our advertising campaigns.
Accept all
All except advertising
Refuse all
    AFP - Agence France Presse
    Tuesday, October 15, 2019, 7:24am UTC

    Mondial de rugby: annuler des matches ? "La bonne décision", selon World Rugby

    image

    World Rugby a défendu mardi sa décision d'annuler trois matches de la Coupe du monde au Japon, lors du passage du typhon Hagibis, sur fond de critiques sur le manque d'équité sportive.

    "C'était la bonne décision et une décision juste. Nous pensons profondément que nous avons fait ce qu'il fallait faire", a insisté Alan Gilpin, le directeur du Tournoi, lors d'une conférence de presse à Tokyo, alors que certaines équipes ou fédérations avaient exprimé leur mécontentement.

    Un troisième match, Namibie-Canada, à Kamaishi, a été annulé dimanche, après le passage du typhon, en raison des risques de glissement de terrain et d'inondations.

    "Si la Nouvelle-Zélande avait (eu) besoin de quatre ou cinq points contre nous, (le match) n'aurait pas été annulé", avait déclaré le capitaine italien Sergio Parisse.

    Par ailleurs, l'équipe et la fédération écossaise avaient fait pression sur World Rugby pour que le match face au Japon ait lieu coûte que coûte, dimanche ou un autre jour.

    Le match a finalement eu lieu comme prévu; le Japon a battu (28-21) l'Ecosse qui a été éliminée.

    "Nous avons pris une décision en nous basant sur ce que nous allions affronter. Nous étions prêts pour les typhons. Il n'y a rien d'exceptionnel concernant les typhons dans ce pays. Mais celui-là était un typhon tel qu'on n'en avait pas vu depuis les années cinquante", a poursuivi Brett Gosper.

    Au Passage, World Rugby a rappelé que les 20 équipes participant à la Coupe du monde avaient approuvé le règlement, prévoyant notamment que les matches de la première phase ne pourraient pas être déplacés ou délocalisés.

    Dans ce contexte, World Rugby a choisi de contre-attaquer et annoncé la saisine d'une Commission des conflits après les critiques émises par la fédération écossaise.

    Le directeur général de World Rugby, Brett Gosper, a qualifié certains commentaires de "peu obligeants et décevants".

    ...

    00
    Contact Be Sport