AFP
    Friday, January 11, 10:36pm

    Stade Français: contexte "compliqué" après la mise à pied de Dupuy et Mohr

    image

    Le Stade Français a battu Pau 35-14 en Challenge européen dans un contexte "très compliqué", selon le capitaine Sergio Parisse, après la mise à pied jeudi d'un des entraîneurs adjoints, Julien Dupuy, et du directeur du développement sportif Robert Mohr, selon les informations de RMC Sport.

    "C'était vraiment très compliqué, c'est pour ça que je félicite l'équipe parce que ce n'était pas du tout évident", a déclaré le troisième ligne centre en égratignant au passage les dirigeants du club.

    "Le timing de ces décisions n'était vraiment pas le bon, même le staff était du même avis. C'était très compliqué. (...) On aurait pu être mentalement complètement à l'ouest. On a tous respecté ce maillot, respecté ce club", a ajouté l'Italien.

    Selon ce dernier, les joueurs ont été informés de la mise à pied de Dupuy, ex-joueur du club depuis une décennie passé dans l'encadrement la saison dernière, et de Mohr, ex-bras droit du propriétaire Hans-Peter Wild qui avait oeuvré en mai 2017 au rachat du club parisien par le milliardaire suisse d'origine allemande. Mais le Stade Français a refusé vendredi d'officialiser leur mise à l'écart, préalable à une probable séparation.

    "Le club communiquera d'une façon formelle la semaine prochaine. Pour l'instant, personne ne communiquera là-dessus", a déclaré l'entraîneur des avants Pieter de Villiers, arrivé dans le sillage du directeur sportif Heyneke Meyer, conforté dans son rôle au détriment de Dupuy et Mohr avec lesquels l'ex-sélectionneur sud-africain entretenait, selon RMC, des relations de plus en plus tendues.

    "Un contexte comme celui-ci n'est jamais facile, a admis De Villiers. Il n'y a jamais un bon timing pour une chose pareille."

    Dupuy n'avait pas caché son malaise au printemps 2018 lorsque Meyer avait été recruté et présenté à la presse alors que le club se battait encore pour se maintenir en Top 14.

    Dupuy assurait alors l'intérim en tant que co-entraîneur principal avec Olivier Azam, après le départ du manager néo-zélandais Greg Cooper. L'été venu, Azam n'a pas été conservé alors que Meyer s'est entouré d'un staff en grande majorité anglo-saxon (Paul O'Connell, John McFarland, Mike Prendergast).

    00
    Like
    BETA - Give feedback